Revue approfondie de l'Olympus E-PL3

CARACTÉRISTIQUES PRINCIPALES

Matrice

12,3 mégapixels; résolution - 4032x3024 pixels; format du système optique - 4/3 (taille physique du capteur - 17,3x13,0 mm)

Lentilles

Système Micro-4/3. Le reste est installé via un adaptateur spécial. 2x rapport de distance focale. La baleine Zuiko Digital 14-42 F / 3,5-5,6 MSC II R.

Carte mémoire

Support SD / SDXC / SDHC, prise en charge Eye-Fi

Moniteur

3 pouces, 460K pixels, rapport hauteur / largeur 16: 9

Format de fichier

JPEG, RAW (norme de compression - ORF), JPEG + RAW; vidéo - AVI (Motion JPEG) jusqu'à 1280x720 @ 30p, AVCHD jusqu'à 1280x720 @ 60p ou 1920x1080 @ 60i, avec son stéréo

Interfaces

Sortie USB / AV partagée, micro- HDMI

Dimensions

110x64x37 mm (selon le fabricant, boîtier sans parties saillantes ni objectif)

119x66x91 mm (avec objectif 14-42 en état de transport)

119x66x112 mm (avec lentille 14-42 en position de travail)

Position dans la programmation

Entre junior E-PM1 et senior E-P3

En 2011, Olympus a lancé trois appareils photo sans miroir PEN à la fois - E-PL3, E-P3 et E-PM1. Les principales caractéristiques de tous les modèles sont les mêmes. Ils ont le même capteur CMOS 4/3 (quatre tiers) de 12 mégapixels. Processeur TruePic VI à 2 cœurs identique pour de bonnes performances de caméra dans tous les modes. Sa puissance de calcul, associée à la conception de l'objectif MSC et à la vitesse de lecture deux fois plus élevée (120 fois par seconde), a permis à l'entreprise de le déclarer le système de mise au point automatique "le plus rapide" (de tout appareil photo doté d'un zoom 3x). Les trois modèles partagent un système de menu et une logique de commande similaires. Il existe des filtres artistiques (traitement des effets) et un mode simplifié (contrôle des paramètres importants ajustés pour les débutants), la prise de vue vidéo est au format Full HD,la plage de photosensibilité se situe entre 200 et 12800 ISO, et le système de stabilisation optique de l'image est installé dans le corps lors du déplacement de la matrice (toute optique installée se stabilise)

J'ai déjà travaillé avec le produit phare PEN-EP3. Je prévois de tester le plus jeune E-PM1 avec Nikon V1. Et maintenant, je vais vous parler du PEN E-PL3. Malgré le fait que ce modèle occupe la position médiane de la gamme, dans certains paramètres, il surpasse même l'ancien appareil photo E-P3. Pour commencer, je vais donner les principales différences entre le PEN E-PL3 et son prédécesseur:

- Affichage pivotant (l'Olympus E-P3 a un écran fixe).

- Moniteur avec une résolution de 460 mille pixels, avec un rapport hauteur / largeur de 16: 9, technologie LCD (E-P3 a une résolution de 614 mille pixels, un rapport hauteur / largeur de 3: 2, technologie OLED).

- Pas de flash intégré (petit flash inclus en standard).

- La vitesse de prise de vue en continu a considérablement augmenté (5,5 images par seconde contre 3 pour l'E-P3).

- La vitesse d'obturation de la synchronisation est devenue plus longue (1/160 vs 1/180).

- Une seule commande rotative (cadran navipada). Le cylindre vertical qui était dans le E-P3 a maintenant disparu.

- Il y a moins de boutons programmables - quatre.

- Il n'y a pas de capteur horizontal (niveau électronique).

- Il n'y a pas de capteur d'orientation, les images doivent être tournées indépendamment.

- Moins de filtres artistiques (filtres artistiques) - 6 contre 10; bien que seuls les meilleurs soient sélectionnés.

- Absence de poignée, une protubérance sur le panneau avant.

Presque toutes les différences résident dans le domaine de l'ergonomie et de la fonctionnalité. Il est fort possible que la qualité de l'image générée soit identique à celle du modèle précédent (ou très proche de celle-ci).

CONTRÔLES ET CONCEPTION

Le design est ascétique et austère, mais l'appareil photo est élégant et stylé. Extérieurement, le PEN E-PL3 est quelque peu similaire à l'Olympus XZ-1 compact.

Il n'y a pas d'adhérence sur le panneau avant, ni même une pression minimale sous la main droite, donc la prise n'était pas très fiable. Dans le coin supérieur droit du panneau se trouve une lampe d'assistance AF orange.

L'E-PL3 dispose d'un moniteur pivotant que l'E-P3 et l'E-PM1 n'ont pas. Grâce à cela, l'épaisseur du boîtier a augmenté (par rapport au E-P3) de quelques millimètres, mais la largeur et la hauteur sont devenues nettement plus petites.

Un autre facteur qui a déterminé le dispositif légèrement plus épais est la bague à baïonnette dépassant au-dessus du corps. Vous avez peut-être vu un design similaire dans les appareils photo Sony NEX.

L'E-PL3 emprunte beaucoup à l'image des modèles NEX - à la fois la conception du moniteur pivotant et le flash externe miniature inclus dans l'emballage. À propos, le flash de l'E-PL3 n'a pas de fixation à vis, comme dans le NEX, et il est donc installé beaucoup plus facilement et plus rapidement. Les contacts du port de la griffe sur le dessus de la caméra et l'interface accessoire sur le panneau arrière sont également impliqués (dans l'illustration ci-dessous, il est recouvert d'un couvercle de protection avec l'inscription du fabricant; en passant, ce couvercle est monolithique et couvre les deux connecteurs en même temps). Il est dommage que l'appareil photo n'ait pas non plus repris la poignée en saillie, avec laquelle la prise en main de l'appareil deviendrait beaucoup plus fiable.

À propos, il n'y a rien de mal à emprunter des concepts et des idées. Cette pratique est très courante. Les ingénieurs d'Olympus ont été les premiers à utiliser: le mode Live View, la stabilisation du décalage du capteur, un système de nettoyage par vibration ultrasonique de la matrice de la poussière, des filtres artistiques (effets de traitement intégrés à l'appareil). Peu à peu, ces fonctionnalités ont été empruntées par d'autres fabricants.

Les deux touches sur le bord biseauté du panneau arrière ont des fonctionnalités différentes selon le mode actuel.

Lors de la visualisation des images, ils sont responsables de l'échelle d'affichage. Lorsque vous prenez une photo, le bouton droit (icône en forme de loupe) affiche une vue agrandie de la zone AF. Le bouton gauche intitulé "Fn" peut être reprogrammé (comme les trois autres touches).

Le bouton avec un point au centre est le deuxième qui peut être programmé. Par défaut, il active (et arrête) l'enregistrement vidéo. À l'aide du menu, vous pouvez également sélectionner d'autres fonctions: réglage du motif WB par une seule touche, répéteur d'ouverture (aperçu de la profondeur de champ), mise au point manuelle, contrôle des programmes de scène pour la prise de vue sous-marine (peut être pris uniquement avec une boîte spéciale), quatre réglages personnalisés, format de fichier (JPEG + RAW ou juste JPEG), photo test sans enregistrement sur un support amovible, rétroéclairage de l'écran, verrouillage AEF / AEL, télé-convertisseur numérique, mode Guide photo.

La touche INFO, généralement, permet d'afficher des informations sur le moniteur, bien qu'elle serve parfois également à activer des fonctions supplémentaires spécifiques au mode sélectionné. La touche MENU appelle le menu intégré à l'appareil photo. Ces deux touches sont trop petites et affleurent le panneau de la caméra, il est donc assez difficile de les trouver au toucher, seul le disque Navipad perforé peut servir de point de référence.

Deux boutons de navipad ont des fonctions strictement fixes. Le bouton "Gauche" est utilisé pour changer l'option de zone de mise au point, et le bouton "Haut" est utilisé pour entrer la compensation d'exposition.

Les boutons Bas et Droite peuvent être reprogrammés. Options disponibles: mode flash (par défaut sur le bouton droit), mode d'obturation (vue par vue, prise de vue en continu, retardateur; la valeur par défaut est réglée sur touche bas), sensibilité à la lumière, balance des blancs, verrouillage point), Compensation d'exposition.

SYSTÈME DE CONTRÔLE DE L'AFFICHAGE À L'ÉCRAN

Lors de la prise de vue, les modes d'affichage sont commutés avec la touche INFO. Tout d'abord, c'est un cadre propre sans aucune information sur les frais généraux. Ce n'est que lorsque vous appuyez à mi-course sur le déclencheur qu'un ou plusieurs cadres verts apparaissent, indiquant la zone dans laquelle l'autofocus a été activé.

Dans le second mode, différentes informations sont affichées sur les bords de l'écran concernant les paramètres de prise de vue et les paramètres actuels de l'appareil photo. Pour un utilisateur progressif, ce mode, je pense, sera le principal.

Étant donné que le rapport hauteur / largeur de l'Olympus est de 4: 3 et celui de l'E-PL3 de 16: 9, il y a de larges barres noires verticales à gauche et à droite. Lorsque des informations y sont affichées, l'image à l'écran se chevauche à peine.

Lorsque vous appuyez sur les boutons auxquels sont affectés des paramètres ou des fonctions individuels, vous modifiez les valeurs de ces paramètres. Disons que lorsque vous appuyez sur le bouton Bas du pavé, vous avez accès à la sélection du mode d'obturation. Le bouton "Droite" vous permet de définir le mode flash (qui ne fonctionnera que si un flash externe est fixé à l'appareil photo).

Les fonctions des boutons de navigation "Droite" et "Bas", que je viens de mentionner, sont attribuées par défaut. Dans le menu, vous pouvez modifier ces fonctions, ainsi que les fonctions des touches "Fn" et "Record". Par exemple, choisissez une entrée ISO rapide (illustration ci-dessus). Ainsi, la caméra dispose de quatre touches programmables.

Le mode suivant contient moins de paramètres à afficher, mais comme excuse, on peut dire qu'un histogramme en direct apparaît. Comme c'est la coutume des appareils photo Olympus depuis longtemps, le blanc indique la répartition de la luminosité dans tout le cadre, tandis que le vert indique la zone AF.

Mais ici, vous trouverez une mauvaise surprise. Lorsque la compensation d'exposition est entrée, l'histogramme en direct disparaît de l'écran et ne revient qu'après avoir entré une valeur spécifique. De plus, l'histogramme ne prend pas du tout en compte la correction d'exposition saisie et reste inchangé. Mais la signification même de l'histogramme est précisément de voir comment la scène photographiée s'inscrit dans la plage de luminosité, en tenant compte des paramètres d'exposition définis. L'image sur l'écran ne répond pas non plus à l'entrée du décalage d'exposition et, par conséquent, ne simule pas le résultat de la luminosité actuelle.

En fait, j'ai vu plus d'une fois une approche aussi étrange dans les appareils photo modernes, mais Olympus a toujours été de ceux qui ont tout fait correctement et intelligemment - si nous parlons de logique de travail et d'ergonomie.

Si vous appuyez sur la touche INFO lors de la saisie du décalage d'exposition, vous pourrez régler la luminosité séparément pour les parties sombres et claires de l'image; formellement, il s'agit d'un ajustement de la courbe tonale (fragments agrandis du coin inférieur droit de l'image). Une opportunité unique et rare.

Il existe un moyen d'afficher des informations lorsque des fragments sous-exposés (trop sombres) sont surlignés en bleu et surexposés en rouge.

Une autre option est l'entrée visuelle du décalage d'exposition (ou, après avoir appuyé sur le bouton «Haut», la balance des blancs - l'illustration ci-dessus). Quatre miniatures sont affichées, chacune simulant une image lorsqu'elle est configurée en conséquence.

Peut-être que pour les photographes novices, cette option semblera plus claire, mais croyez-moi - dans la pratique, en particulier en plein soleil, il est difficile d'estimer à partir de l'image quelle WB et la compensation d'exposition seront plus précises.

Appuyez sur le bouton central OK du clavier de navigation pour accéder au menu OSD. La colonne de paramètres de gauche disparaît et celle de droite est activée. Sélectionnez le paramètre souhaité (à l'aide des boutons de navigation "Bas / Haut"), et modifiez immédiatement sa valeur - la partie inférieure de l'écran (en utilisant les boutons "Droite / Gauche", ou avec la molette de navigation).

J'attire votre attention sur les options qui utilisent la reconnaissance faciale - priorité visage, visage et yeux, visage et œil gauche, visage et œil droit.

Dans le menu OSD, vous pouvez appuyer sur la touche INFO - le panneau de contrôle («Super Control Panel») est alors activé à l'écran. Tous les paramètres les plus importants sont affichés simultanément, leurs valeurs peuvent être modifiées directement sur l'écran (y compris la sélection du collimateur AF).

Dans le menu, vous pouvez choisir si le panneau de contrôle fonctionnera. Si la liste des méthodes d'affichage vous semble trop longue, vous pouvez supprimer les options inutiles de la recherche dans le menu.

Comme avec l'ancien modèle E-P3, les options de configuration de l'E-PL3 sont extrêmement larges.

En appuyant sur la touche avec l'icône de la loupe, la zone dans laquelle l'autofocus a été déclenché augmente (sur l'écran elle est indiquée par un rectangle vert) plusieurs fois.

Vous pouvez choisir le facteur d'échelle (il y en a quatre): 14x, 10x, 7x ou 5x. Curieusement, cela n'implique pas deux touches de zoom (comme cela a été fait en mode lecture, lorsque le bouton droit agrandit l'image et le bouton gauche la réduit). Seule la bonne touche fonctionne - elle sélectionne l'échelle qui était la dernière fois. Appuyez à nouveau dessus (ou sur la touche OK) pour revenir à l'affichage normal. Si vous souhaitez modifier l'échelle, vous devez d'abord appuyer sur le bouton INFO, puis uniquement sélectionner la valeur souhaitée. Assez maladroit et très illogique.

À l'aide des boutons du clavier de navigation, vous pouvez déplacer la zone agrandie sur la zone du cadre.

Le bouton de navigation "Gauche" permet de sélectionner la zone de mise au point. L'Olympus E-PL3 peut utiliser un total de 35 zones situées au centre de l'écran sous forme de matrice carrée 7x5. Appuyez sur le bouton INFO pour basculer entre deux sous-modes: le choix du type de mise au point automatique (zone unique, groupe 3x3 ou les 35 zones), ainsi que le déplacement de la zone sélectionnée sur la zone de l'écran. Vous pouvez également sélectionner le mode de reconnaissance faciale (priorité des yeux, des visages, etc.).

La zone de mise au point automatique peut être déplacée à l'aide des boutons du clavier de navigation ou en tournant la bague. Lors du franchissement de la frontière, «Multi» est activé (toutes les 35 zones), puis la zone (ou groupe de zones) apparaît de l'autre côté de l'écran.

L'ensemble du système prend un certain temps pour s'y habituer, mais il y a toujours quelques clics, donc AF peut être configuré assez rapidement. Cependant, avec l'écran tactile, disponible dans l'ancien modèle, le processus est encore plus rapide.

Dans les trois derniers modèles de la gamme PEN, un nouveau système de mise au point automatique FAST est implémenté.La vitesse élevée observée lors de l'utilisation d'objectifs natifs de ces caméras est obtenue grâce à une combinaison de certains facteurs - vitesse de lecture deux fois (120 fois par seconde), algorithmes de mise au point améliorés avec l'optique MSC, ainsi qu'une structure dual-core du processeur TruePic VI (un processeur entièrement focalisé sur AF).

La vitesse de mise au point automatique de l'E-PL3 avec l'objectif du kit 14-42 est rapide. La vitesse ralentit un peu à l'approche du téléobjectif, mais elle se situe néanmoins au moins au niveau des reflex numériques juniors (et même moyens) avec optique baleine et des appareils photo sans miroir Panasonic rapides. Dans des conditions de faible luminosité, la vitesse ralentit également.

MODES DE PRISE DE VUE, SCN, FILTRES ART

Les modes de prise de vue de l'Olympus E-PL3 sont commutés en tournant la molette «fer» sur le dessus de l'appareil photo. Il existe un ensemble complet de modes d'expiration standard - PASM.

En mode machine intelligente, la liste des options disponibles est considérablement réduite. Lorsque vous appuyez sur la touche OK, l'interface de PhotoGuide apparaît (pas le menu à l'écran), conçue pour faciliter la vie d'un photographe novice. Diverses icônes sont affichées dans une colonne verticale sur le côté droit. Avec leur aide, vous pouvez modifier la tonalité de couleur et la saturation de l'image, brouiller l'arrière-plan (en modifiant l'ouverture), régler la luminosité et la «scène dynamique» (ceci, bien sûr, régler la vitesse d'obturation).

Vous ne pouvez pas vous éloigner des paramètres d'exposition standard. En réalité, vous réglez toujours l'ouverture, la vitesse d'obturation, etc. Les termes sont simplement nommés avec des mots plus simples ("brouiller l'arrière-plan", etc.).

En examinant de plus près l'élément "changer la luminosité", j'ai découvert qu'il s'est avéré complexe - outre le fait que la compensation d'exposition est introduite ici, vous pouvez également régler la luminosité séparément pour les parties sombres et claires de l'image - ajuster la courbe de ton, que j'ai mentionnée plus tôt. Cette fonctionnalité est très intéressante en soi, et il est surprenant qu'elle se trouve dans le mode Guide photo - où, je pense, n'est pas la place pour les modes et outils avancés.

En mode Smart Auto, il existe un petit tutoriel avec des astuces et des astuces pour les techniques de prise de vue. Tout va bien, mais il y en a très peu.

En réglant la molette sur la position ART, vous activez le mode de filtres artistiques. Il y en a six dans l'Olympus E-PL3. À mon avis, les meilleurs filtres ont été choisis, vous permettant de vraiment diversifier vos prises de vue et d'obtenir des effets uniques directement depuis la caméra, sans post-traitement sur des éditeurs tiers.

Les filtres sont améliorés par rapport aux caméras précédentes de la gamme PEN. Appuyez sur le bouton de navigation de droite pour accéder à des options supplémentaires. Il existe des filtres qui ont des options - teinte de couleur, contraste plus bas et plus élevé. Vous pouvez ajouter un effet Starlight et un cadre. Certains filtres peuvent être combinés - par exemple, combiner Soft Focus et Pop Art.

Jetez un œil au fonctionnement des filtres artistiques sur la photo suivante.

La plupart des filtres artistiques sont de nature «macro», c'est-à-dire que le résultat du travail est visible dans l'image dans son ensemble. Mais certains, il faut agrandir pour voir la structure que l'image acquiert:

Le filtre Diorama se démarque un peu dans le contexte général. Un effet très populaire ces derniers temps, il est souvent appelé "Miniature". Les parties inférieure et supérieure de l'image sont floues, atteignant ainsi la faible profondeur de champ inhérente à la macrophotographie. Le choix du réglage de l'effet diorama nécessite une approche particulièrement soignée. Le meilleur moyen est d'utiliser un panorama ouvert et un angle élevé. Sinon, l'effet sera mauvais.

La prise de vue par lots en mode filtre est intéressante. Les options de bracketing incluent le bracketing de filtre artistique. Séparément pour chaque filtre, ainsi que pour les styles de couleur, il est possible de définir s'ils seront en prise de vue par lots ou non. Le bracketing est activé avec une case à cocher avec des positions marche / arrêt. Autrement dit, si vous utilisez toutes les méthodes du package, un clic sur le bouton enregistre 13 images (6 filtres et 7 styles de couleurs). Vous pouvez également inclure un fichier RAW dans la prise de vue par lots - il sera bien sûr enregistré en une seule copie, sans aucun traitement.

Les programmes de sujet cachés sous la position de la molette SCN sont entièrement automatiques et ne nécessitent pas l'intervention du photographe dans le réglage des paramètres. L'appareil s'occupe de tout et définit les valeurs de paramètres les plus optimales pour la scène actuelle.

La liste des programmes de scène est assez variée: Portrait, Portrait avec lissage de la texture de la peau, Paysage, Portrait + Paysage, Scène de nuit, Sports, Portrait + Nuit, Ton clair (en d'autres termes, high key), Enfants mobiles, Low key (low key), Macrophotographie , Documents, Mode Stabilisé, Bougie, Coucher de soleil, Macro nature, Grand Angle, Panorama (prises de vue uniques, pas d'assemblage automatique), Plage et neige, Feux d'artifice, Fisheye, Photo 3D et Macro.

Le bouton de navigation "Droite" active une brève explication du tracé sélectionné.

TOURNAGE VIDÉO

L'enregistrement vidéo peut être démarré en tournant d'abord le sélecteur de mode sur la position souhaitée, ou à tout moment en utilisant le bouton rouge, à condition qu'aucune autre fonction ne lui soit liée. Pendant l'enregistrement vidéo, un grand nombre de paramètres de prise de vue sont régulés - ouverture, vitesse d'obturation, sensibilité à la lumière, etc. Les styles d'image et les filtres artistiques fonctionnent. Cependant, les réglages doivent être effectués avant le début de la prise de vue, pendant le processus d'enregistrement ils ne sont pas accessibles. Lorsque les filtres artistiques sont activés, la fréquence de prise de vue chute plusieurs fois, jusqu'à quelques images par seconde, et le résultat peut être appelé prise de vue vidéo avec un énorme étirement.

Vous pouvez également prendre des images fixes pendant l'enregistrement de films si l'option correspondante «Vidéo + Photos» est activée dans le menu. Dans ce cas, la vidéo est divisée en fichiers séparés - capturés avant l'instantané, puis l'instantané et à nouveau la vidéo. Il n'est pas nécessaire de réactiver l'enregistrement vidéo, tout se fait automatiquement. Il est difficile d'appeler instantanément la réponse d'appuyer sur l'obturateur.

L'Olympus E-PL3 enregistre la vidéo au format AVCHD - jusqu'à une résolution de 1920x1080, ou en Motion JPEG (aka AVI) jusqu'à 1280x720 pixels, avec un son stéréo.

MODE D'AFFICHAGE

En mode de visualisation, la quantité d'informations affichées sur le moniteur est modifiée par le bouton INFO. Vous pouvez afficher: seulement un instantané, un instantané avec peu d'informations, un cadre réduit avec un histogramme (canaux individuels) et des informations détaillées, un grand histogramme de luminosité ou des zones scintillantes d'ombres profondes et de hautes lumières.

Bien sûr, vous pouvez modifier l'échelle d'affichage de l'image - deux boutons de zoom. Ensuite, à l'aide des boutons du clavier de navigation, vous pouvez déplacer le fragment agrandi sur la zone du cadre.

Les options d'affichage de l'index, à savoir le nombre d'images qui seront incluses dans la matrice à l'écran, peuvent être définies dans le menu. Les options possibles incluent une matrice 2x2, des images d'index 5x5 et une sortie par date de prise de vue (affichage du calendrier).

Je n'ai vraiment pas aimé le fait que dans l'affichage de l'index, appuyer sur le bouton OK ne passe pas à une seule échelle (une image à l'écran), comme prévu, mais conduit immédiatement à l'édition d'une image particulière. Pour revenir à la vue d'origine, vous devez appuyer sur le bouton de zoom.

Il n'y a pas beaucoup d'options d'édition pour les photos déjà prises, il n'y a que les plus nécessaires du minimum de base.

La conversion interne des fichiers du format RAW au format JPEG se produit de manière standard pour Olympus - vous n'ajustez pas les paramètres dans un menu spécial, mais émettez simplement la commande de conversion; les paramètres actuels de l'appareil sont utilisés.

MENU INTÉGRÉ

Comme pour les autres appareils photo Olympus PEN, les options de personnalisation sont très larges. Je ne parlerai brièvement que de certains d'entre eux, et le reste sera clair sur les captures d'écran.

Le menu intégré à l'appareil photo est divisé en 6 sections principales - Menu de prise de vue 1, 2; Menu personnalisé; Afficher le menu; Menu Paramètres; Menu du port accessoire (il peut être désactivé s'il n'est pas nécessaire).

Comme je l'ai mentionné précédemment, l'Olympus E-PL3 dispose d'un support de filtre artistique. De plus, le bracketing est possible pour 4 paramètres supplémentaires: exposition, balance des blancs, flash et sensibilité à la lumière.

Le menu personnalisé est le sous-menu le plus complet. Il se compose de dix sous-sections, chacune marquée d'une couleur différente pour faciliter la navigation. Lorsque vous tournez les pages, pour passer à la sous-section suivante, vous n'avez pas besoin d'aller dans le répertoire racine - la transition vers les sous-sections A-BCD ..... est effectuée automatiquement.

En plus des touches du clavier de navigation, vous pouvez naviguer dans le menu en tournant la molette du clavier de navigation.

La section Fonction des boutons vous aide à définir la fonctionnalité des quatre touches programmables.

En passant, lorsque vous appuyez sur le bouton MENU, vous n'irez pas dans la même section avec laquelle vous avez travaillé la dernière fois, mais au début de la même section. Pas la décision la plus logique. À mon avis, vous devez soit accéder au même élément, soit laisser l'utilisateur basculer "le même élément / démarrer le menu".

Pour l'histogramme, il est possible de déterminer quelles valeurs seront perçues comme des ombres et des surexpositions dans la sortie. Au départ, ce sont 0 et 255, respectivement, mais à chaque bord, vous pouvez reculer de 10 unités.

Pour le mode Auto-ISO, non seulement la limite des valeurs possibles est sélectionnée, mais également dans quels modes d'exposition cette fonction fonctionnera - que ce soit uniquement en S / A / P, ou en tout.

Dans les réglages du flash, vous pouvez choisir si la valeur de «correction d'exposition au flash» est ajoutée à la «correction d'exposition générale» ou utilisée séparément.

L'intensité de la réduction du bruit est réglable, il y a un réglage de la balance des blancs - indépendamment pour chaque préréglage, le long de deux axes de coordonnées.

Un large système de paramètres pour les résolutions utilisées est standard pour les caméras Olympus. Il existe quatre options pour les fichiers JPEG: 1,2,3,4 (le format RAW peut être connecté à chacun). Ainsi, pour chaque option, vous pouvez choisir l'un des quatre niveaux de compression (Fin, Normal, Basique et SuperFine), ainsi que la résolution d'image - Petit Moyen et Grand. De plus, Large implique toujours la matrice maximale, et pour Smal et Middle, différentes options sont possibles.

Pour quelques images prises aux formats JPEG et RAW, vous pouvez choisir le mode de fonctionnement de la procédure d'effacement (suppression) de fichier. Seul le fichier RAW sera supprimé, seul le fichier JPEG (dans ce cas, la deuxième image devra à nouveau être supprimée), ou deux fichiers seront supprimés à la fois.

Pour les 3 principales options de mesure (Spot, Pondérée centrale et ESP), vous pouvez entrer une compensation constante par incréments de 1 / 6ème de palier d'exposition.

Vous pouvez également régler le niveau de charge de la batterie auquel l'écran affiche un avertissement concernant une décharge imminente.

CONCLUSIONS ET ÉVALUATION

Avantages

  • Optique interchangeable - la possibilité d'installer la plus appropriée, en fonction des tâches de prise de vue.
  • La lentille baleine 14-42 est en un sens compacte (grâce à sa conception pliable).
  • Stabilisation d'image optique intégrée basée sur le décalage du capteur (quel que soit l'objectif monté, il se stabilise automatiquement).
  • Nettoyage par ultrasons de la matrice de la poussière.
  • Écran pivotant avec une résolution suffisamment grande de 460 000 pixels.
  • Viseur électronique de bonne qualité (en option).
  • Interface de griffe porte-accessoires pour flash externe (petit flash inclus avec l'appareil photo).
  • De superbes photos directement depuis l'appareil photo - riches, nettes (en particulier avec des réglages ISO faibles).
  • Prise en charge du format RAW, enregistrement conjoint JPEG + RAW (avec différents taux de compression JPEG), réglage du format JPEG.
  • Autofocus à contraste très rapide, on peut dire qu'il surpasse celui de la plupart des appareils photo SLR.
  • Prise de vue en continu suffisamment rapide - 5,5 images / seconde à la résolution d'image maximale.
  • Zoom automatique en mise au point manuelle.
  • Les filtres artistiques sont des effets de traitement d'image utiles. Il y en a 6 au total.
  • Une liste impressionnante de paramètres manuels, 5 options de bracketing, y compris des filtres artistiques.
  • Un système de paramètres très flexible (un grand nombre de configurations du comportement et des commandes de l'appareil).
  • Le mode PhotoGuide est une interface graphique simple pour gérer les paramètres de base.
  • Enregistrement vidéo Full HD de 1920x1080 pixels à 60 images par seconde (avec enregistrement sonore stéréo).
  • Prend en charge le système optique 4/3 via un adaptateur spécial (cela ralentit la mise au point automatique).
  • Disponibilité de l'interface HDMI.

désavantages

  • Il n'y a pas de flash intégré (malgré le fait qu'il se trouve au début de l'E-PL2 et de l'ancien E-P3).
  • Il n'y a pas de viseur optique.
  • Pas de préhension ou de protrusion droitière (par rapport à l'ancien E-P3).
  • Lorsque l'appareil photo est monté sur un trépied, la batterie et la carte mémoire ne peuvent pas être atteintes.
  • Il n'y a pas de capteur d'orientation, vous devez faire pivoter les images vous-même.
  • Il n'y a pas de niveau électronique (capteur horizontal; dans l'ancien E-P3, c'est le cas).

Ergonomie

8/10

Pour la plupart, le système de contrôle est logique et bien pensé. Cependant, certains aspects ne correspondent pas tout à fait au niveau que j'ai l'habitude de voir dans les caméras Olympus.

Un photographe débutant trouvera l'interface simple, tandis qu'un photographe expérimenté la trouvera étendue. Un système bien développé de conseils et un mode "Guide photo" simplifié. Possibilités très larges pour configurer l'appareil et l'ajuster aux préférences de l'utilisateur.

Fonctionnalité

9/10

Mise au point automatique rapide, excellente réactivité globale, affichage rotatif et enregistrement vidéo Full HD. Dans certains domaines, l'Olympus E-PL3 surpasse même l'ancien modèle E-P3, mais il y a des simplifications. La limitation la plus fondamentale est l'absence de son propre flash.

Qualité d'image

9,5 / 10

L'Olympus E-PL3 prend de superbes photos. De plus, ce qui est très important pour les amateurs, les images apparaissent comme telles immédiatement, sans aucun post-traitement, même lors d'une prise de vue au format JPEG.

L'image est particulièrement bonne à des valeurs de faible sensibilité à la lumière, jusqu'à 1600. Au fur et à mesure qu'elle grandit, l'image commence à prendre un peu de retard sur les leaders de ce paramètre (à la fois en miroir et sans miroir).

Je tiens également à dire qu'il n'y a pas si longtemps, les appareils photo sans miroir ont été lancés par Nikon et Pentax. Les deux fabricants ont un capteur physique plus petit que l'Olympus. Il sera intéressant de voir comment ils se débrouillent avec une qualité d'image à des valeurs ISO élevées.

Rapport qualité-prix

9/10

L'Olympus E-PL3 est beaucoup moins cher que l'ancien modèle E-P3, malgré l'absence de différences dans les principales caractéristiques - processeur, matrice, autofocus, vitesse vidéo. Très bon rapport qualité prix.

Score global

9/10

L'Olympus E-PL3 est un excellent appareil photo - robuste, élégant, facile à utiliser, léger, réactif, avec une mise au point automatique rapide et de superbes photos.