Olympus E-520

Olympus E-520

CARACTÉRISTIQUES

MATRICE: 10,0 Mp, 3648x2736, 17,3x13,0 mm

LENTILLE: Standard 4/3. Objectif standard ZD ED 50-200 / 2,8-3,5 SWD (équiv. 100-400 mm) Et autres objectifs 4/3

MÉMOIRE: cartes mémoire xD ou CF

PHOTO: RAW; JPEG; RAW + JPEG

INTERFACE: USB, sortie vidéo

DIMENSIONS: 136x92x68 mm

Cela fait de nombreuses années qu'Olympus a sorti le premier appareil photo reflex numérique standard 4/3 - conçu à partir de zéro, et non basé sur des reflex numériques à film. Le temps passe vite et le E-520 est le dixième appareil photo Olympus de la norme 4/3. Contrairement à de nombreux autres reflex numériques de la gamme E, le E-520 n'est pas un développement révolutionnaire, mais plutôt une mise à niveau du précédent E-510. D'autre part, vous pouvez considérer le E-520 comme plus ancien que le E-420 - il est plus grand et équipé d'un stabilisateur optique.

CONCEPTION

L'appareil photo est léger, mais ne fait pas partie de la gamme "miniature" E-4xx. Avec de petits objectifs en kit, il est tout à fait possible de photographier même d'une seule main. Au fait, la poignée est très ergonomique. Les développeurs d'Olympus parviennent à rendre confortables même des appareils photo relativement petits pour les photographes avec des mains masculines normales.

Lorsque la caméra est allumée, un filtre à ultrasons pour le nettoyage de la matrice se déclenche, cela prend environ une seconde.

CONTRÔLE

Des boutons dédiés sont disponibles pour les fonctions suivantes: ISO, mode AF, collimateur AF, balance des blancs, type de mesure, stabilisateur, Live View, verrouillage de l'exposition, mode d'obturation, mode flash et compensation d'exposition. Très bon pour un boîtier assez petit. Il existe également un bouton Fn réaffectable; il y a peu de fonctions, mais elles complètent bien celles énumérées ci-dessus - aperçu de la profondeur de champ, réglage de la WB selon l'échantillon, AF / MF (mise au point automatique / manuelle) ou commutateur RAW / JPEG. En général, il n'y a pas assez de petites choses - la deuxième molette de commande (à l'avant) et l'indicateur LCD d'état sur le panneau supérieur.

Les paramètres peuvent être modifiés à la fois à l'aide des boutons dédiés et sur l'écran, en mode panneau d'information actif - c'est aussi une option assez rapide et pratique (au fait, le rendu des couleurs du moniteur est ajusté). Enfin, vous pouvez aller plus loin dans le menu «dans une boîte à savon», mais il y a principalement des paramètres de base, donc après avoir configuré l'appareil photo une fois, vous pouvez alors vous concentrer sur la prise de vue - le menu ne sera pas souvent nécessaire.

ALLUMER

L'interrupteur de la caméra est situé sous le sélecteur de mode et il n'est pas pratique d'y accéder. Je soupçonne que cela a été fait exprès pour ne pas allumer (et encore moins éteindre) l'alimentation de l'appareil photo par inadvertance.

MONITEUR

Pendant la prise de vue, le moniteur peut fonctionner en mode Super Control Panel. Presque tous les paramètres de prise de vue nécessaires sont modifiés directement sur l'écran; ou en appuyant sur le bouton, vous pouvez être à l'endroit correspondant dans le menu.

ÉCLAT

Le flash est utilisé non seulement pour l'usage auquel il est destiné, mais aussi pour le contrôle sans fil des flashs externes et pour l'éclairage de la mise au point automatique avec de courtes impulsions stroboscopiques (en passant, cela ne signifie pas que le flash doit alors se déclencher).

MODES ET FONCTIONS

Bien sûr, il existe un ensemble de modes d'exposition PASM, ainsi qu'un mode AUTO et 20 programmes de scène. En plus des trois types de comptage habituels, il existe deux types de compteurs particuliers (bien que pour

Les reflex numériques Olympus sont déjà typiques) - point avec transmission prioritaire des ombres ou des zones lumineuses.

Une autre fonction pour travailler avec la plage dynamique - SAT (Shadow Adjustment Technology) - est utile dans un éclairage à contraste élevé.

Bien sûr, il existe un bracketing d'exposition (trois vues), ainsi qu'un bracketing pour WB et la puissance du flash.

L'autofocus du miroir est rapide, bien qu'il ne comporte que trois points, dont un seul est une croix. La prise de vue en rafale est effectuée à une bonne vitesse (mais pas brillante) de 3,5 ips, la longueur de la rafale est de 8 images RAW ou plus de 20 JPEG.

Le stabilisateur peut fonctionner selon trois modes: normal sur deux axes, pour le câblage horizontal et pour le câblage vertical. Cette dernière option peut prêter à confusion, mais nous entendons ici non seulement (et pas tant) le suivi d'un objet se déplaçant verticalement que le câblage horizontal habituel, mais uniquement avec une composition de cadre vertical.

Entre autres fonctions, nous mettons en évidence le traitement par l'appareil photo des fichiers RAW, ainsi qu'un délai réglable pour relever le miroir (utile lors de la prise de vue avec un trépied).

Une autre fonctionnalité utile est le Pixel Mapping. Les matrices d'appareils photo numériques contiennent des millions d'éléments, et souvent certains d'entre eux ne fonctionnent pas, et le nombre de ces défauts peut augmenter avec le temps. Ils apparaissent sous forme de points lumineux (voire blancs) sur l'image. Ils peuvent être éliminés, masqués par un logiciel, mais la plupart des fabricants vous obligent à envoyer un appareil photo en service pour cela, tandis que les utilisateurs d'appareils photo Olympus peuvent le faire eux-mêmes.

VUE EN DIRECT

Dans Live View, trois options de mise au point automatique sont disponibles - en utilisant des capteurs AF conventionnels et des claps de miroir associés (capteur AF), un AF contrasté basé sur le signal du capteur (imageur AF, comme dans les compacts) et une option hybride qui combine les deux méthodes.

Avec AF contrasté, vous pouvez sélectionner l'une des 11 zones AF et même activer la détection des visages (ce qui peut être utile si vous demandez à une bouilloire pleine de prendre votre portrait).

En mode AF «hybride», la mise au point approximative est calculée de manière contrastée lorsque vous appuyez à mi-course sur le déclencheur, et le capteur principal est connecté lorsque vous appuyez sur le bouton. Avec trois objectifs (Zuiko Digital ED 14-42 / 3.5-5.6, ED 40-150 / 4-5.6 et 25 / 2.8) l'appareil peut fonctionner «purement en contraste», avec d'autres objectifs c'est la version hybride qui est activée. Notez que dans ce cas, le point AF ne peut être sélectionné que parmi les trois habituels, pas 11. Bien que Live View soit assez avancé, la mise au point automatique n'est pas du tout aussi rapide qu'elle l'était en mode A sur l'E-330 (où il y avait un matrice). Ainsi, Live View reste un mode de prise de vue tranquille pour la mise au point manuelle. Le E-520 n'a pas d'écran pivotant, mais toujours en mode Live View, vous pouvez prendre des photos par le bas ou par le haut - puisque le moniteur est clairement visible depuis un grand angle.

En mode Live View, vous pouvez afficher un histogramme ou une grille, le réglage ISO, WB et généralement l'ensemble du "super panneau de contrôle" (il n'apparaît que sous une forme translucide) fonctionne. Vous pouvez activer le grossissement 7x ou 10x. En mode Live View également, le fonctionnement du stabilisateur est visible.

QUALITÉ D'IMAGE

Les images semblent parfois un peu sous-exposées - apparemment, du fait du désir de l'appareil photo d'éviter la surexposition. Le rendu des couleurs est correct (cependant, notez que dans la plupart des programmes de scène, l'augmentation de la saturation est activée). La netteté est excellente, il y a peu de distorsion. Les optiques Zuiko sont généralement bonnes et l'objectif ZD ED 50-200 / 2.8-3.5 SWD que nous avons testé est absolument génial.

Quant au bruit - peut-être que les développeurs d'Olympus ont trouvé le niveau optimal de réduction de bruit (c'est toujours un compromis, car tout système de réduction de bruit, avec l'élimination du bruit, «mange» de petits détails de l'image). Si vous le souhaitez, vous pouvez modifier ce niveau, il y a quatre options. Le stabilisateur intégré fonctionne non seulement avec les objectifs 4/3, mais également avec d'autres, notamment Olympus OM, Nikon F, Pentax K, Leica R, Contax RTS, M42, Exakta, installés via les adaptateurs appropriés. Vous réglez la distance focale manuellement, ce qui permet au cardan de calculer la quantité de compensation de décalage.

Photo à différents ISO:

ISO100

ISO200

ISO400

ISO800

ISO1600

ENSEMBLE

Objectif, batterie BLM-1, chargeur BCM-2, bandoulière, câbles USB et vidéo, CD avec logiciel, instructions.

CONCLUSIONS

L'Olympus E-520 est un reflex numérique riche en fonctionnalités, flexible et réactif. Il n'est pas parfait, mais très bon. Il est parfait pour les débutants et les amateurs avancés, mais en principe, je ne serais pas surpris de le voir entre les mains d'un professionnel - bien sûr, avec des objectifs sérieux.

«+» - Boîtier léger, dépoussiérage efficace, stabilisateur intégré, nombreux programmes de scène, bonne prise de vue en continu, Live View avancé, fonctionnement du flash sans fil, cartes mémoire xD et CF.

"-" - Seulement trois collimateurs AF, pas d'écran LCD sur le panneau supérieur, petit viseur.

ERGONOMIE

Tout est pratique et bien pensé, et pour le "maximum" il ne manque que la deuxième molette de commande, ainsi que l'écran LCD d'état.

FONCTIONNALITÉ

La fonctionnalité n'est pas haut de gamme, mais c'est assez niveau "semi-professionnel" - au prix de la première.

QUALITÉ DES IMAGES

Comme toujours avec les appareils photo SLR, l'objectif a une forte influence. Le potentiel de l'appareil lui-même est très élevé.

EXEMPLES D'IMAGES